En Corrèze, une usine à biomasse va stériliser la forêt

En Corrèze, le projet d’une usine à biomasse suscite les critiques et l’inquiétude de la population. L’usine est censée alimenter les chaufferies de la région parisienne. Les habitants sont véritablement inquiets sur l’avenir même des forêts. En effet, les pellets torréfiés seront produits à partir des souches et des restes de branchage.  

Les faits

Depuis près d’un an, une grogne gagne les habitants des petits villages en pierres grises de ce territoire rural. Un territoire composé à moitié de forêts dont les bois attirent les convoitises des industriels. Ces derniers voient en la biomasse leur nouvel Eldorado. En fin d’avril, l’usine CIBV « Carbon Ingen’R Bugeat Viam » a eu l’accord du préfet pour débuter ses travaux. Un projet qui a valu diverses critiques de la part de nombreux habitants. Le projet est axé sur la production de 45.000 tonnes de pellets torréfiés et des granulés issus du bois énergie. La production servirait de substitution aux combustibles fossiles comme le charbon. D’après les promoteurs, l’approvisionnement peut atteindre plus de 113.000 tonnes de bois par an. Les récoltes se feraient dans les 80 kilomètres autour de l’usine en récoltant principalement les souches et les andains. Ce qui pourrait nuire à l’environnement et la fertilité du sol.

Les habitants vers un recours juridique?

La réaction des habitants s’est fait sentir à divers tags sur les murs des vieilles granges et les transformateurs électriques. D’ailleurs, les habitants à proximité de l’usine ont tiré la sonnette d’alarme face au ravage des coupes rases du bois. Les opposants ont d’abord joué le jeu des institutions. Ainsi, ils ont participé à l’enquête publique de novembre à décembre 2017 et enchaîné des dizaines de réunions d’informations. Pour l’instant, rien n’a empêché les industriels d’avancer. Si ce n’est les recours juridiques que préparent les associations et la montée grandissante de la mobilisation.

TENDANCES DU LAIT BIO EN POUDRE SUR LE MARCHÉ EN CHINE

La consommation des produits laitiers en Chine ne figure pas dans leur tradition, mais devient quasiment aujourd’hui une nouvelle habitude alimentaire en pleine progression. En un an, un Chinois consommerait en moyenne 15 litres de lait. Les experts vont même jusqu’à dire que la consommation de lait en Chine devrait doubler d’ici l’année 2020. Cependant, avec l’existence des derniers scandales concernant le lait contaminé en Chine, les consommateurs chinois se tournent davantage aujourd’hui vers les produits bios et notamment vers le lait bio en poudre. Les Chinois préférant particulièrement les produits étrangers par rapport aux produits locaux, pour causes, les derniers scandales concernant les laits en poudre contaminés de mélamine et de nitrite. Un tour sur la tendance du lait bio en poudre sur le marché en Chine.

Les produits bios aujourd’hui plébiscités en Chine

L’alimentation en Chine représente l’un des plus gros budgets de chaque ménage. Si dans les villes, chaque ménage dépense presque le tiers de leurs revenus pour l’alimentation, dans le milieu rural c’est quasiment la moitié qui y est consacrée. Les consommateurs chinois ont aujourd’hui tendance à dépenser davantage pour des produits alimentaires de meilleure qualité, des aliments exempts de tous produits chimiques dangereux. Les produits laitiers connaissent d’ailleurs une grande popularité auprès des consommateurs chinois, ces derniers se souciant davantage ces dernières années des attributs santé des aliments qu’ils ingèrent. En effet, même si la consommation de lait et de produits laitiers ne fait pas partie de la tradition en alimentation en Chine, les consommateurs recherchant un moyen de conserver leur capital santé et leur bien-être se tournent plus actuellement vers les produits laitiers et bios qui plus est. Les produits bios provenant de l’étranger ayant de nos jours la côte auprès des consommateurs chinois, ceux-ci exigeant la qualité et de meilleures valeurs nutritives, mais aussi des aliments sains pour se nourrir convenablement.

Les Chinois deviennent de grands consommateurs de lait

En Chine, les derniers sondages ont démontré que la consommation de produits laitiers a augmenté considérablement, présentant un bond de près de 400 % lors de ces quinze dernières années. Un Chinois consommerait dans les 25 kg de produits laitiers chaque année. Les consommateurs réclamant davantage de qualité dans les produits laitiers suite aux scandales des laits en poudre contaminés, leur préférence va particulièrement pour les produits laitiers bio de marque étrangère, plus précisément de lait en poudre bio provenant des entreprises européennes. Le marché des poudres de lait est capté à plus de 50 % par les marques étrangères. Les produits biologiques représentent effectivement une niche de marché intéressante sur l’alimentation en Chine, la population ayant développé un certain engouement sur leurs préoccupations sanitaires concernant les produits alimentaires et spécialement des produits laitiers locaux face aux produits étrangers qui sont perçus comme de meilleures qualités et plus sains. De plus, la lutte contre les contrefaçons peut s’avérer être un véritable jeu de puzzle pour les autorités chinoises. Pour les consommateurs chinois, la nourriture biologique est bien plus bénéfique pour la santé et offre ainsi plus d’équilibre et un meilleur développement pour les enfants.

L’achat de lait en poudre bio en ligne

Les producteurs laitiers européens peuvent voir en les Chinois leur avenir. En effet, les Chinois deviennent friands de produits bios et spécialement des laits biologiques en poudre, dans un souci d’assurer une meilleure santé que ce soit pour les plus grands que pour les plus petits. Aujourd’hui, le marché chinois du lait en poudre est accaparé par plus d’une quarantaine de marques issues d’une trentaine de pays étrangers. Cependant, on remarque une certaine préférence des Chinois à réaliser des achats en ligne, surtout pour les laits en poudre bio. Ils recherchent effectivement l’assurance d’un produit de qualité et d’un produit sain et préfèrent ainsi contacter directement les producteurs via leurs sites de vente ou du moins via les boutiques en ligne des vendeurs agréés. Toutefois, Mengniu Dairy et Yili restent de grandes marques de lait bio en poudre et en d’autres produits laitiers dans le pays.

Voir aussi :

 

UNE FORÊT TROPICALE POUSSE AU CŒUR D’UN HÔTEL À DUBAÏ

Après la Burj Khalifa, la plus grande tour du monde, l’hôtel Burj al-Arab et ses 7 étoiles, le mall le plus grand au monde et sa célèbre piste de ski, Dubaï la première ville des Émirats arabes unis continue de surprendre en approuvant le projet fou de créer une forêt tropicale à seulement quelques kilomètres du désert. Il relèvera encore un nouveau défi climatique.

Un nouvel hôtel va ouvrir en 2018 dans la ville la plus touristique des Émirats arabes unis.

Un nouveau défi climatique sera encore relevé par Dubaï après la création d’une piste de ski qui avait fait grande impression. Un nouvel hôtel est sur le point d’être construit dans la ville des Emirats arabes unis que tout le monde connaissent  pour sa démesure. Une première mondiale car ce ne sera pas une gratte ciel et pas non plus une nouvelle île artificielle flottante mais  un hôtel qui portera le nom de Rosemont Hotel & Residence et qui aura une véritable forêt tropicale dedans. Il est inventé par ZAS Architects et il ouvrira ses portes en décembre 2018. Une forêt artificielle de 7.000 mètres carrés avec une rivière, une cascades, des saules pleureurs, des poissons d’eau douce, …qui se situera au cœur même de l’hôtel. Un simulateur de pluie maintiendra l’atmosphère humide. Et un système de récupération d’eau de pluie et de recyclage par condensation sera utilisé pour que les végétations deviendront très florissantes.

Piscine ou simulateur de chute libre

Cette forêt tropicale ne sera pas la seule distraction de l’hôtel Le Rosemont, il y aura aussi une tyrolienne, une plage sans sable, un trampoline, une salle de laser game, un simulateur de chute libre ou encore une piscine au 25ème étage avec vue sur la ville. Et des robots bagagistes recevront les clients. C’est le groupe Hilton Worldwide qui tirera profit de cet hôtel de luxe, il offrira au choix 448 chambres et 280 résidences hôtelières, ainsi qu’une suite présidentielle de 580 mètres carrés. Le tout partagé en deux tours. Pour le moment, le prix des chambres n’est pas encore transmis. La construction de cette forêt tropicale située à quelques kilomètres du désert coûtera 550 millions de dollars.

LEPEIGNOIR AVIS

Du fait de la forte élévation de température qui apporte un niveau de sècheresse très inquiétant, le risque d’incendie est  jugé très sévère alors qu’on est qu’au début de l’été. Des dispositifs ont donc été pris pour éviter d’autres incendies. Mais même si la menace est toujours élevée, le risque est à la baisse depuis quelques années surtout après la canicule européenne de 2003 provoquant 70000 morts et 73300 hectares de feux. En conséquence, il a y toujours une forte surveillance pour pouvoir réagir rapidement.

Le sud mobilisé contre l’incendie

Dans le sud-est, le risque d’incendie est très important. Mardi 9 août, Bouches-du-Rhône, Haute-Corse et Var ou Vaucluse avaient été interdit d’accès à cause de la sécheresse très sévère. Tous les dispositifs ont donc été pris pour empêcher d’autres incendies. Dans la Bouches-du-Rhône et dans l’Aude quatre incendies de 100 hectares soient un million de km2 ont été recensés depuis le début de la saison, et depuis le 4 août un département ou quatre massifs sont fermés. Même s’il y a toujours une menace qui plane, on constate une baisse depuis quelques années. Si entre 1996 et 2005 le nombre moyen d’hectare de forêt incendiés à l’échelle nationale est de 25000, à noter que cette décennie est très marquée par la canicule de 2003 et ses 73300 hectares d’incendies, le nombre entre 2006 et 2015 est de 8800, il a tellement baissé. Les départements méditerranéens sont les lieux les plus incendiés. Le ministère de l’Intérieur a communiqué des données à France TV info comme quoi il confirme la baisse du nombre d’hectares de forêts incendiés depuis les années 1970. L’explication de cette baisse de nombre est dans les différents dispositifs pris que ce soit l’analyse des données météo, les guetteurs ou la mobilisation préventive de véhicules et d’avions dans certains secteurs. À cause dela forte sècheresse et de la chaleur, la prudence s’impose toujours.

Où ont eu lieu les principaux feux depuis 2006 ?

Le ministère de l’intérieur a compté 125 incendies de plus de 100 hectares en France métropolitaine durant cette décennie.  C’est en Corse-du-Sud sur la commune de Fozzano qui avait eu lieu le plus important, 3221 hectares étaient brulés. Suivi en 2010 par celui de Fontanès (Hérault), un incendie de 2544 hectares.

DES AVANCÉES POUR UN MONDE PLUS ÉCOLOGIQUE

Actuellement, être plus écologique est devenue la grande tendance. Que ce soit dans le monde du textile, de l’alimentation ou encore la conduite, aucun secteur n’échappe à cette nouvelle règle. Bien sûr, devenir écologique va de pair avec l’utilisation de nouvelle technologique qui permet de faire un contrôle plus rigoureux des pratiques. Zoom sur l’utilisation des différentes applications pour un usage écologique.

A la découverte du textile bio

Le gaspillage de nourriture est une pratique proscrite par l’esprit éco. Pour remédier à ce type de problème, le projet local Colours a été inventé et a pour but de mettre en place une nouvelle teinture pour les vêtements. Mais à part les différentes techniques déjà connues pour le textile bio, cela va maintenant aussi se traduire par une teinture écologique qui sera à base d’épluchures de fruits et légumes. Ainsi, il sera désormais possible de donner des couleurs avec de la peau de betterave, d’avocat ou même des oignons sur les jupes, les robes ou encore le peignoir femme.

Une application pour moins gaspiller la nourriture

Une nouvelle application dénommée Checkfood se fait actuellement connaitre afin d’éviter de jeter des aliments à cause de la date de péremption. Que ce soit à cause d’un oubli ou tout simplement parce que la date est trop proche, il arrive souvent que l’on finisse par mettre à la poubelle de la nourriture. La solution que propose l’application Checkfood est de scanner les différents produits que l’on retrouve au frigo ou dans le placard et d’indiquer sa date de péremption afin de créer une alerte à l’approche des dates d’expiration des conserves. À travers cette alerte il sera envisageable de faire un choix entre manger les produits en question ou de les donner à des associations à proximité.

Conduire en mode écologique

La dernière création des ingénieurs est l’application Wenow qui a permis de réguler les manières de conduite pour un monde plus écologique. Cela va inclure un guidage dans la conduite, une étude des performances du conducteur mais également réduire le bilan carbone. Mais à part cette application, Wenow met également en place différentes associations qui peuvent augmenter les chances de protéger l’environnement comme la défense des forêts ou la purification des eaux dans les différents pays d’Afrique ou même la mise en place d’infrastructure écologique pour la production d’énergie telle que les éoliennes en Inde et dans d’autres pays.